Sommaire Autres fiches

Roland de Lassus

Sa vie
 
 Roland de Lassus (aussi appelé Orlando di Lasso) est né en 1532 à Mons en Belgique.
 En 1553, il est nommé maitre de choeur à Rome.
 En 1556, il entre à la cour de Bavière en qualité de ténor.
 En 1558, il épouse Regina Wäckinger, qui lui donnera 6 enfants, dont trois garçons seront également musiciens.
 En 1563, il devient maitre de chapelle de la cour de Bavière.
 En 1570, Roland de Lassus est anobli par l’empereur Maximilien II.
 En 1574, le pape Grégoire XIII le fait chevalier de l’éperon d'or.
 À partir de 1580, il se retire peu à peu de la vie de la cour et se consacre principalement à la composition d’œuvres religieuses.
 Il meurt à Munich en 1594.
  Roland de Lassus était considéré à son époque comme le plus grand musicien de tous les temps. Il a été surnommé le "divin Orlande" par Ronsard, et l'"Orphée belge" par ses contemporains.
 il symbolise le point culminant de la polyphonie franco-flamande.

Son Oeuvre

 Nous ne pourrons citer ici qu'une infime partie des quelques 2400 oeuvres écrites par Roland de Lassus.
 
 Les motets, au nombre de plusieurs centaines, représentent la partie la plus importante de son oeuvre. Ils sont écrits pour 2 à 12 voix, et sont, pour beaucoup, regroupés en cycles tels que :
 - Les prophéties des Sybilles (Prophetiae sibyllarum) (1560, 12 motets)
 - Les 7 psaumes de pénitence (Psalmi Davidis poenitentiales) (1560, publiés en 1584)
 - Les plaintes de Job (Lectiones ex Job) (1565)
 - Les lamentations du prophète Jérémie (Lamentationes Hieremiae prophetae) (1585), à 5 voix, pour choeur a cappella.
 
 Les messes et autres oeuvres religieuses
 - La plupart des 58 messes de Roland de Lassus sont du genre « messe-parodie », c’est-à-dire qu’elles sont écrites sur la base d'un cantus firmus issu d’une œuvre préexistante (chanson, madrigal ou motet).
 - 4 passions de 4 à 5 voix
 - de nombreux magnificat, faux bourdons, hymnes, litanies, Nunc dimitis, officia, repons.
 
 Les chansons, madrigaux et lieder
 - Plus de 180 Madrigaux italiens de 5 à 10 voix, dont certains spirituels tels Les larmes de Saint Pierre, (1594), cycle de 20 madrigaux spirituels.
 - 33 Villanelles (les villanelles sont des madrigaux comiques ou parodiques).
 - Plus de 140 Chansons françaises, de 3 à 8 voix.
 - Des Lieder allemands, de 3 à 8 voix.
 

Motets

Psalmi Davidis Poenitentiales (psaumes de pénitence)
Psaumes 1, 3, 6 et 7
par le Kammerchor Josquian des Prez
 

Psaumes 4 à 7
par le Collegium Vocale Gent
dirigé par Philippe Herreweghe


Motet pour 8 voix : Osculetur me Osculo
par The Tallis scholars

Motet pour 8 voix : Omnes de Saba
par le choeur de chambre de Namur, P. Phillips




Chansons et madrigaux

Bonjour mon coeur
par le Collegium Vocale Koln, Wolfgang Fromme
sur un poème de Ronsard.

Bonjour mon coeur, bonjour ma douce vie
Bonjour mon oeil, bonjour ma chère amie!
Hé! Bonjour ma toute belle,
Ma mignardise, bonjour
Mes délices, mon amour,
Mon doux printemps, ma douce fleur nouvelle,
Mon doux plaisir, ma douce colombelle,
Mon passereau, ma gente tourterelle!
Bonjour ma douce rebelle.


Quand mon mary
par l'Ensemble Clément Janequin, Dominique Visse


Une puce j'ay dedans l'oreill'helas!
par l'Ensemble Clément Janequin, Dominique Visse


Matona, mia cara
par l'ensemble Hilliard


Allala, pia calia
par l'Ensemble Clément Janequin, Dominique Visse



Suivant =>


© 2012 JP Chorier : Introduction à la musique classique