Sommaire Autres fiches

Heinrich Schütz

Sa vie

 Heinrich Schütz, surnommé "Sagittarius" ou "le sagittaire", est né le 8 octobre 1585 à Köstritz (Thuringe).
 En 1598, alors qu'il suit des études à Weissenfels, il est remarqué par le landgrave Maurice de Hesse, mécène et lui-même compositeur.
 Celui-ci lui permet, en 1599, de partir à Cassel pour y suivre une formation de choriste de chapelle au "Collegium Mauritianum", l'école de la cour.
 En 1609 Schütz obtient une bourse de la part de Maurice de Hesse pour un voyage en Italie où il étudie la musicologie auprès de Giovanni Gabrieli à Venise.
 Il rentre en Allemagne en 1613 pour y terminer ses études de juriste.
 En 1617, il est nommé maître de chapelle à la cour de Saxe, à Dresde, la plus importante des cours protestantes, poste qu'il conserva jusqu'à la fin de sa vie.
 Il se marie en 1619, mais perd sa femme 6 ans plus tard.
 En 1627, il monte le premier opéra allemand : Daphné.
 En 1628, il retourne à Venise pour y travailler un an avec Monteverdi.
 En 1633, il travaille à la cour de Copenhague, puis revient à Dresde en 1635.
 Afin de pouvoir se consacrer tout entier à son oeuvre personnelle, il fait en 1645, à 60 ans, une première demande de mise à la retraite, qui ne lui sera accordée que 11 ans plus tard.
 En 1657, Johann Georg II, électeur de Saxe, garantit à Schütz une retraite à vie et le nomme Grand Maître de Chapelle.
 Heinrich Schütz meurt à Dresde le 6 novembre 1672, à l'âge de 87 ans.
 
 Pour en savoir plus, une biographie complète sur : larousse.fr/encyclopedie

Son Oeuvre

Heinrich Schütz est considéré par de nombreux musicologues comme le plus grand compositeur de son époque avec Monteverdi, et le plus important précurseur allemand de Bach.
 Sa musique est essentiellement religieuse, et ses oeuvres chorales protestantes firent particulièrement connaitre la musique allemande.
 Il a aussi écrit un opéra "Daphné" (1627), le premier opéra allemand, dont la musique ne nous est malheureusement pas parvenue.
 
  Ses principales oeuvres sont :
 
 19 madrigaux italiens (1611)
 Les Psaumes de David (1619)
 Les Petits concerts spirituels (Kleine Geistliche Konzerte) en deux recueils (1636 et 1639) comprenant 73 compositions.
 Les Symphonies sacrées en 3 parties comprenant respectivement 20 compositions (1629), 27 compositions (1647) et 21 compositions (1650).
 150 Psaumes
 79 motets (40 en 1625, 27 en 1648, 12 en 1657).
 Les sept paroles du Christ sur la croix (1662)
 Cinq Histoires sacrées comprenant :
     L'Oratorio de Paques (1623)
     L'Oratorio de Noël (1664)
     Les 3 Passions selon Saint Matthieu (1664), Saint Luc (1666), Saint Jean (1668).
 Le Deutsches Magnificat (1671)
 

Vous trouverez en cliquant ICI la liste complète des oeuvres de H. Schütz.



Quelques psaumes (parmi 150)

Psaume 23
par La chapelle Rhénane,
dir Benoit Haller

Psaume 100
par el Ensamble de
la Fundación Via Regia 7

Psaume 150
par La chapelle Rhénane,
dir Benoit Haller





Petits concerts spirituels (Extraits)
SWV 313
SWV 316
SWV 322
SWV 335


Les "Magnificat"

Magnificat SWV 426
par l'Ensemble Energeia
dirigé par J-D ABRELL

Deutsches Magnificat SWV 494
Magnificat
par Houston Chamber Choir;



Symphoniae sacrae




Les sept paroles du Christ SWV 478
par Adorate Vegyeskar dir : Dombo Daniel

1/4
2/4
3/4
4/4



© 2012 JP Chorier : Introduction à la musique classique