Image Caption 17 Image Caption 18 Image Caption 11 Image Caption 12

Accueil => page 1 => page 3 => page 4 => page 5

Pour les enfants (2)

 

BRAHMS : Berceuse

Bonsoir, bonne nuit,
veillé par des roses
couvert de clous de girofle,
glisse sous l'édredon !
Demain matin, si Dieu veut,
Tu te réveilleras de nouveau.

Bonsoir, bonne nuit,
gardé par des angelots,
qui te montrent en rêve
l'arbre du petit Jésus :
dors maintenant, bienheureux et doucement
regarde dans les rêves du Paradis.

 

Histoire de Babar, le petit éléphant
Musique de Francis Poulenc
texte de Jean de Brunhoff.

Un petit éléphant du nom de Babar naît dans la grande forêt, où il connaît une vie heureuse auprès de sa maman, jusqu'au jour où... le chasseur survient et tue sa mère. Egaré, errant, Babar finit par arriver à la ville dont la taille, le nombre de maisons et les costumes des habitants l'éblouissent. Il y rencontre une vieille dame fort riche qui s'empresse de le vêtir d'un bel habit et l'accueille chez elle, ne lui refusant rien. Et la vie passe, heureuse, à peine teintée d'un peu de nostalgie de la forêt et du triste souvenir de la mort de sa mère. Jusqu'au jour où... Les cousins de Babar déboulent après avoir échappé à la surveillance de leur mère. Ainsi Céleste et Arthur se voient-ils à leur tour vêtus en dimanche et gavés de pâtisseries tandis que leurs mères, averties par le marabout, arrivent à leur tour pour tancer d'importance les désobéissants. Ainsi retournent-ils tous en automobile vers la forêt. Mais pendant ce temps... Le roi des éléphants meurt d'un champignon vénéneux. Sur les conseils du vieux Cornélius, l'assemblée des éléphants décide de faire de Babar son nouveau roi alors même que celui-ci, dès son arrivée, annonce ses fiançailles avec sa cousine Céleste. Et l'histoire s'achève sur le mariage et le couronnement de Babar.

 

SAINT-SAENS : Le cygne

L'histoire du vilain petit canard, sur la musique du "Cygne", extrait du "Carnaval des animaux" de Saint-Saëns.

 


La symphonie des jouets
Musique de Haydn ? L.Mozart ? Angerer?

D'abord attribuée à Haydn, elle est maintenant attribuée à Léopold Mozart (le papa de Wolgang Amadeus) mais pourrait aussi avoir été composée par Edmund Angerer, un moine bénédictin musicien, chez qui on a retrouvé un manuscrit (copie ou original ?) de cette symphonie. Le mystère reste entier.

 

Des gammes et des arpèges
Extrait des Aristochats de Walt Disney

Do mi sol do do sol mi do
Le vrai musicien répète avec ardeur
De savantes gammes et des arpèges
Mais il faut qu’il sache que sa voix doit sortir du coeur
En chantant ses gammes et ses arpèges

Si nous voulons, chaque jour, les pratiquer
Nous verrons nos progrès vite encouragés
Do mi sol mi do mi sol mi fa la do la do
Répétons nos gammes et nos arpèges

Do mi sol do do sol mi do do mi sol do do sol mi do
Ce travail fastidieux qu’on fait sans effort
Un beau jour, pourra valoir son pesant d’or
Et vous permettra de jouer de ravissants accords
Apprenons nos gammes et nos arpèges

Téléchargez ici la partition

 

L'apprenti sorcier
Musique de Paul Dukas
inspirée d'une ballade de Goethe

Un jeune apprenti sorcier, profitant de l’absence de son maître, tente d’utiliser ses talents de sorcier pour animer, grâce à une formule magique qu’il a retenue, un balai extraordinaire. Le balai obéit à l’apprenti et va puiser, à sa place, de l’eau à la rivière pour remplir les cuves de la maison. Son zèle inlassable provoque une inondation terrible, et le malheureux élève s’affole car il a oublié la formule magique qui permet d’arrêter le balai. Il s’empare alors d’une hache et coupe le balai en deux morceaux. Hélas, les deux tronçons de balai se relèvent et se remettent au travail, déclenchant un véritable déluge. Dépassé, l’apprenti sorcier appelle au secours son maître, qui fait tout rentrer dans l’ordre

 

Jazz Band contre Symphony Land

Le Pays de la Symphonie est un royaume de la musique classique, où la princesse (un violon anthropomorphe) s'ennuie au milieu des ballets de danse et décide de s'éclipser.

De l'autre côté de la Mer de la Discorde, l'Île du Jazz est animée par une musique vivante et dansante, mais le prince (un saxophone) y trouve peu d'intérêt. S'étant éloigné, il aperçoit, grâce à une clarinette-télescope, la princesse de l'autre côté de la mer. Il traverse rapidement la mer sur une barque-xylophone afin de la rencontrer...

 

BEETHOVEN : Lettre à Elise
par Suzuka (8 ans)

 

<= Précédent Suivant =>



© 2015 JP Chorier : Introduction à la musique classique