Sommaire Autres fiches

Hector Berlioz

Sa vie
 Hector Berlioz est né à la Côte-St-André, en Isère, le 11 décembre 1803
 Il s'intéresse trés tôt à la musique et écrit sa première composition à l'âge de 16 ans.
 En 1823, il abandonne ses études de médecine et s'inscrit au Conservatoire afin d'y travailler la composition, le contrepoint et la fugue.
 Dès 1824, il écrit une Messe solennelle, qui est exécutée – à ses frais – à l'église Saint-Roch, en 1825.
 Il échoue 3 fois au prix de Rome en 1826 et 1827, puis en 1829 après avoir obtenu le second prix, avec "Herminie" en 1828, mais obtient finalement le premier grand prix, en 1830 avec la cantate "la Dernière Nuit de Sardanapale".
 En 1827, il se prend de passion pour Shakespeare, et aussi pour son interprète l'actrice Harriet Smithson, qui l'éconduit. Elle sera le leitmotiv, "l'idée fixe", de sa symphonie fantastique.
 En 1830, la "Symphonie fantastique", fait scandale auprès du public mais ouvre la voie à la musique à programme développée ensuite par Liszt, Saint-Saens, Dukas, R. Strauss, ...
 En 1833, il épouse enfin Harriet Smithson dont il s'était épris 6 ans auparavant.
 En 1834, il se fait connaître comme critique dans la presse musicale, qu'il quittera en 1864.
 Il est alors trés apprécié de Liszt, Wagner et Paganini, ce dernier voyant en lui la réincarnation de Beethoven.
 En 1837, il compose son Requiem qu'il exécute aux invalides avec un orchestre grandiose.
 En 1841, il tombe amoureux de la cantatrice Marie Recio.
 En 1842, il entreprend une tournée à l'étranger comme chef, qui le fait connaître comme compositeur.
 En 1843, il publie son "Grand traité d'instrumentation et d'orchestration". Il se sépare d'Harriet Smithson.
 En 1847, à court d'argent, il fait une tournée triomphale en Russie où il dirige Roméo et Juliette, Le Carnaval romain et la Symphonie funèbre et triomphale.
 Après la mort de Harriet Smithson en 1854, il épouse Marie Recio.
 En 1856, il est élu à l'Institut.
 En 1859, il finit de composer Les Troyens, qu'il a du mal à faire jouer en intégralité, à cause de la durée et des moyens importants que requiert cet opéra.
 En 1867, une nouvelle tournée en Russie lui permet de rencontrer Moussorgski, Rimsky-Korsakoff et Borodine.
 Berlioz meurt le 8 mars 1869 à Paris.
 
 Voir aussi : Berlioz dans le chapitre consacré au romantisme.

 Pour en savoir plus : Une biographie plus complète sur :   Larousse.

Son Oeuvre

Outre ses compositions musicales, Berlioz est l'auteur d'un important 'traité d'instrumentation et d'orchestration", ainsi que de plusieurs ouvrages sur la musique.
 
 Les principales oeuvres de Berlioz sont les suivantes :
 
 Ouvertures
 Le Roi Lear op.4 (1831)
 Le Carnaval romain op.9 (1844)
 
 Symphonies
 Symphonie fantastique op. 14 (1830)
 Lélio ou le Retour à la vie, op. 14b (1832)
 Harold en Italie op.16 (1834)
 Roméo et Juliette, Symphonie dramatique op.17 (1839)
 Grande symphonie funèbre et triomphale op.15 (1840)
 
 Opéras
 Benvenuto Cellini (1837)
 La Damnation de Faust (légende dramatique pour solis, choeur et orchestre) (1846)
 Les Troyens (1858)
 Béatrice et Bénédict (1862)
 
 Oeuvres vocales religieuses
 Messe solennelle (1824)
 Requiem op.5 (1837)
 L’Enfance du Christ op.25 (1854)
 Te Deum op.22 (1855)
 
 Oeuvres vocales profanes
 La Mort d’Orphée, scène lyrique (1827)
 Herminie, scène lyrique (1828)
 La mort de Cléopâtre, scène lyrique (1829)
 Sardanapale, scène lyrique (1830)
 Les Nuits d'été (6 mélodies) op.7 (1841)
 Tristia op.18 (1851)
 

  Vous trouverez la liste complète des oeuvres de Hector Berlioz sur   musiqueorguequebec.ca.
 

OUVERTURES

Le carnaval romain
par le WDR Sinfonieorchester Köln

Le roi Lear
 



SYMPHONIES

Symphonie fantastique
par Charles Munch et l'Orchestre De Paris

Symphonie funèbre et triomphale
par Sir Colin Davis et le London Symphony Orchestra

Roméo et Juliette
 

Harold en Italie
par Sir Colin DAVIS et le Philarmonia Orchestra



Lélio ou le Retour à la vie, op. 14b


(Opéras et Musique vocale) Suite =>





© 2013 JP Chorier : Introduction à la musique classique