Sommaire Autres fiches

Johannes Brahms

Sa vie
 Johannes Brahms est né à Hambourg le 7 mai 1833.
 Il est d'abord formé à la musique par son père musicien.
 De 7 à 10 ans, il suit des cours de piano avec Otto Cossel, puis des cours d'harmonie et de composition avec Eduard Marxsen.
 En 1848, il donne son premier concert, suivi d'un deuxième concert en 1849, où il interprète des œuvres de Bach, de Beethoven et de lui-même.
 En 1853, il découvre la musique tzigane avec le violoniste hongrois Eduard Reményi, qui lui fait rencontrer le violoniste virtuose Joseph Joachim.
 La même année, il rencontre Liszt, puis Robert Schumann qui s'enthousiasme pour sa musique et fait publier ses œuvres.
 Après l'internement de Schumann en 1854, il éprouve pour Clara Schumann, une amitié amoureuse qui durera toute sa vie.
 En 1856, après la mort de Schumann, avec son ami Joseph Joachim, il soutient Clara Schumann en l'accompagnant dans des tournées, puis Clara s'installe à Berlin et Brahms retourne à Hambourg.
 De 1857 à 1859, il est chef des chœurs à la cour princière des Lippe-Detmold, à Leipzig.
 En 1860, il s'oppose publiquement au courant de Weimar représenté par Liszt et Wagner.
 En 1862, Brahms s’installe définitivement à Vienne.
 En 1866, il compose son Requiem allemand en hommage à sa mère décédée l’année précédente.
 En 1870, il fait la connaissance de Hans von Bülow, qui le soutient et l'emmène avec lui dans de brillantes tournées.
 En 1872, il est nommé directeur de la célèbre Wiener Gesellschaft der Musikfreunde (association des amis de la musique de Vienne), où il dirige les grands orchestres viennois jusqu’en 1875.
 C'est de 1876 à 1887 qu'il compose l'essentiel de sa musique symphonique et concertante dont les 4 symphonies, le concerto pour violon, le 2e concerto pour piano et le double concerto pour violon et violoncelle.
 Le 3 avril 1897, Brahms meurt à Vienne où il est enterré auprès de Mozart, Beethoven et Schubert.
 
 Voir aussi : Brahms dans le chapitre consacré au romantisme.

 Pour en savoir plus : Une belle biographie sur  musiqueorguequebec.ca.

Son œuvre

Parmi les œuvres les plus jouées de Johannes Brahms, on peut citer :
 
 Musique pour piano
 16 valses op.39 à 4 mains(1865)
 21 Danses hongroises op.35 à 4 mains(1869)
 Variations sur un thème de Haydn pour piano à 4 mains op.56b (1873)
 8 pièces pour piano op.76 (1878)
 7 fantaisies pour piano op.116 (1892)
 3 intermezzi pour piano op.117 (1892)
 6 pièces pour piano op.118 (1893)
 4 pièces pour piano op.119 (1893)
 
 musique de chambre
 Sonates pour violoncelle et piano op.38 et op.99
 Sonates pour violon et piano op.78, op.100 et op.108
 2 Sonates pour clarinette et piano op.120
 Trios pour piano, violon et violoncelle op.8, op.87 et op.101
 Trio pour piano, cor et violon op.40
 Trio avec clarinette op. 114
 Quatuors à cordes op.5, op.67
 Quatuors à cordes avec piano op.25, op.26, op.60
 Quintette avec piano op.34
 Quintettes à cordes op.88 et op.111
 Quintette avec clarinette op.115
 Sextuors à cordes op.18 et op.36
 
 Musique Concertante
 Concerto pour piano n°1 op.15 (1858)
 Concerto pour violon op.77 (1878)
 Concerto pour piano n°2 op.83 (1881)
 Double Concerto pour violon et violoncelle op.102 (1887).
 
 Musique symphonique
 Sérénades op.11 (1858) et op.16 (1859)
 Variations sur un thème de Haydn pour orchestre op.56a (1873)
 Ouverture académique op.80 (1880)
 Ouverture tragique op.81 (1880)
 Symphonie n° 1 en ut mineur (1876)
 Symphonie n° 2 en ré majeur (1877)
 Symphonie n° 3 en fa majeur (1883)
 Symphonie n° 4 en mi mineur (1885)
 
 Musique chorale
 Requiem allemand (1868)
 Liebeslieder-Walzer pour quatre voix et piano à quatre mains op.52 (1869) et op.65 (1874)
 Rhapsodie pour alto, chœur d'hommes et orchestre (1869)
 Quatre Chants sérieux (Vier ernste Gesänge) op.121 (1896)
 et de nombreux Lieder.

  Vous trouverez la liste complète des œuvres de Brahms sur   musiqueorguequebec.ca.
 

Danses hongroises op.35


Concerto pour piano No. 1 op.15
par Arthur Rubinstein et Bernard Haitink

Concerto pour piano No. 2 op.83
par Daniel Barenboïm



Concerto pour violon en ré majeur op 77
par Hilary Hahn et Paavo Järvi

Double Concerto pour violon et violoncelle
op 102





Requiem allemand
par Semyon Bychkov et le Kölner Philharmonie



(Musique de chambre et Lieder) Suite =>





© 2014 JP Chorier : Introduction à la musique classique