Sommaire Autres fiches

Ecole de Notre-Dame


 C’est alors que s’édifiait la cathédrale que des musiciens firent de Paris un foyer artistique de renom international. De l’école de Notre-Dame, seuls les noms de Maître Albert de Léonin et de Pérotin furent transmis à la postérité.


 Voir aussi : L'Ecole de Notre-Dame dans le chapitre consacré au Moyen-Age.



Maître Léonin (fin 12e siècle)

Maître Léonin est le premier musicien connu de l’école de Notre-Dame de Paris (Ars antiqua). Son activité se situe vers 1180, époque de l’ouverture au culte de la cathédrale de Paris.

L’œuvre principale de Léonin est le Magnus Liber Organi composé entre 1160 et 1180. C’était un cycle de chants pour l’année liturgique dont il reste 80 organa à 2 voix.

L’organum de Léonin est un organum à vocalises (ou organum fleuri) à deux voix (organum duplum) : Une voix grave (appelée ténor) chante, en notes longues, le texte liturgique (appelé antiphonaire). Au-dessus, la voix organale déroule des mélismes (ornementations vocales) qui peuvent être improvisés.

viderunt omnes
Organum à 2 voix

Locus iste
Organum à 2 voix



Pérotin (en activité jusqu'à 1230)

Le nom de Pérotin reste attaché à l’essor de la polyphonie. C’était le meilleur élève de Léonin à qui il succéda à l’orgue de Notre-Dame, et dont il publia et améliora le Magnus Liber Organi, livre de musique de Notre-Dame.

Avant Pérotin, l’écriture polyphonique était à deux voix (déchant et organum duplum). Avec Pérotin apparaît l’écriture à trois et à quatre voix (organum triplum et organum quadruplum) , évoluant en mouvements contraires.

Pérotin s’affranchit des modes ecclésiastiques en ré-introduisant les échelles diatoniques d’UT et de FA, d’où allait sortir la notion de mode majeur .

Alleluia nativitas (organum)
par l'Ensemble Gilles Binchois

Gradual Sederunt Principes
 



Viderunt Omnes (Organum Quadruplum)
par the Hilliard Ensemble
avec partition


Pérotin et l'école de Notre Dame
par l'Ensemble Gilles Binchois
1) Sederunt principes (organum à 4 voix) 00'00

2) O Maria, Mater pia (motet à 3 voix) 14'10

3) Salvatoris Hodie (conduit à 2 et 3 voix) 15'35

4) Beata Viscera (conduit monophonique) 28'25

5) Deus Pacis (conduit à 2 voix) 35'45

6) Repons : Et valde (organum à 2 voix) 38'10

7) Luger Rachel (conduit à 2 voix) 45'50

8) Benedicamus Domino (organum à 3 voix) 48'50




© 2012 JP Chorier : Introduction à la musique classique