Sommaire Autres fiches

Jean-Baptiste Pergolese

Sa vie
 Jean-Baptiste Pergolèse est né le 4 janvier 1710 à Iesi, dans les Marches, en Italie.
Il souffre de tuberculose dès l'enfance. Mort trés jeune, sa carrière compositionnelle ne dure guère que 5 années.
Pendant les années 1720, il étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples.
En 1732, il devient maître de chapelle du prince Ferdinando Colonna Stigliano.
En 1734, il est nommé adjoint du maître de chapelle de Naples, Domenico Sarro.
En 1736, Pergolèse, malade, se retire dans le monastère franciscain de Pouzzoles, près de Naples, où il compose le Salve regina , et le Stabat mater.
Il y meurt le 16 mars 1736. à l'âge de 26 ans.
Pour en savoir plus : Pergolese sur musicologie.org

Son Oeuvre

  Les principales oeuvres de Pergolese sont :

En opéra :
 La Serva Padrona ((La Servante maîtresse, 1733), dont la représentation à Paris le 1er août 1752 déclencha la querelle des Bouffons.

En musique sacrée :
 le Stabat mater (1736), pour deux voix de femme (soprano et alto), orchestre à cordes et orgue.
 et le Salve regina (1736), pour soprano et cordes.
 
 Par ailleurs, Pergolese a composé plusieurs opéras bouffe et operas serias, dont "Il prigioniero superbo" dont l'intermezzo en deux parties va devenir célèbre sous le nom de "La serva padrona".
 

Extraits du Stabat Mater
interprété par le choeur et l'orchestre de La Scala
Direction : Claudio Abbado. 1979.
Katia Ricciarelli - Soprano
Lucia Valentini - Contralto

Le début : "Stabat Mater Dolorosa"
 
"O quam tristis"

 
La fin : "Quando corpus morietur"



Quelques versions complètes du Stabat Mater



Une version complète de La Serva Padrona
par I Barocchisti dirigés par Diego Fasolis.




© 2012 JP Chorier : Introduction à la musique classique