Sommaire Autres fiches

Jean-Philippe Rameau

Sa vie

 Jean-Philippe Rameau est né et baptisé le 25 septembre 1683 à Dijon.
C'est son père, organiste de 2 églises de Dijon, qui assure la formation musicale de ses 11 enfants (Jean-Philippe est le 7ème).
En 1697, il est élève au Collège des Godrans tenu par les Jésuites. Ses parents souhaitent le voir magistrat, mais il décide qu'il sera musicien.
En 1701, il passe 3 mois en Italie d'où il revient avec un orchestre itinérant milanais dont il est le violoniste.
En 1702, il signe un contrat de six ans avec le chapitre de la cathédrale de Clermont pour le poste d'organiste.
En 1706, on le trouve à Paris comme organiste des jésuites au collège Louis le Grand, et chez les Pères de la Merci
En 1709, il succède à son père comme organiste de Notre-Dame à Dijon, puis se rend à Lyon en 1713, comme organiste chez les jacobins.
En 1715, il est engagé comme organiste à la cathédrale de Clermont, où il restera jusqu'à son départ pour Paris.
En 1722, il s'installe définitivement à Paris où il donne des leçons de clavecin et de composition. Il travaille également pour le Théâtre de la Foire.
En 1726, il épouse Marie-Louise Mangot, elle-même musicienne et chanteuse, dont il aura 4 enfants.
En 1727, Rameau est organiste à l'église Ste-Croix de la Bretonnerie, poste qu'il occupe jusqu'en 1738, au moins.
En 1733, son premier opéra "Hippolyte et Aricie", composé à l'âge de 50 ans marque le début de sa carrière lyrique.
Cet opéra initie aussi la querelle entre les Anciens et les Modernes, opposant Rameau aux "lullistes" qui n'apprécient pas ses audaces harmoniques et ses innovations dans le domaine de l'instrumentation.
En 1745, Il est nommé Compositeur de la Musique du Cabinet du Roi (Louis XV)
En 1752, Rameau est engagé avec Jean-Jacques Rousseau dans la Querelle des bouffons opposant opéra français et opéra italien.
En 1761, il devient membre de l'académie de Dijon.
Jean-Philippe Rameau meurt le 12 septembre 1764 à Paris. après avoir reçu ses lettres de noblesse, et été nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Michel.
 
Pour en savoir plus : Rameau sur musicologie.org   ou   Rameau, le site.
Egalement un article trés complet sur Rameau dans Wikipedia.

Son Oeuvre

 Les principales oeuvres de Rameau sont les suivantes :.

Les opéras et ballets :
 Hippolyte et Aricie, tragédie en cinq actes et un prologue, d'après Phèdre de Racine (1733).
 Les Indes Galantes, ballet héroïque en 3 entrées et un prologue (1735)
 Castor et Pollux, tragédie en 5 actes et un prologue (1737, puis 1754).
 Les Fêtes d’Hébé, ballet en 3 entrées et un prologue (1739).
 Dardanus, tragédie en un acte et prologue (1739).
 Anacréon, ballet en un acte (1754).
 Les Paladins, comédie-ballet en 3 actes (1760).
 Les Boréades, tragédie lyrique en 5 actes (1764).

La musique pour clavecin :
 Premier livre de Pièces de Clavecin (1706).
 Pièces de Clavecin (1724) comprenant la suite en mi et la suite en ré.
 Nouvelles Suites de Pièces de Clavecin (1728) comprenant la suite en la et la suite en sol.
 Pièces de Clavecin en Concert (1741) : concerts 1 à 5.

Vous trouverez la liste complète des oeuvres de Rameau sur "Rameau, le site".

 Rameau, avant d'être compositeur, a été un grand théoricien de la musique, et a écrit de nombreux ouvrages, dont les suivants que l'on pourra consulter en cliquant dessus :

Traités de musique :
 Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels Livre 1 (1722).
 Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels Livre 2 (1722).
 Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels Livre 3 (1722).
 Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels Livre 4 (1722).
 Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels Supplément (1722).
 Nouveau système de musique théorique (1726).
 Génération harmonique ou Traité de Musique Théorique et Pratique (1737).
 Démonstration du Principe de L'Harmonie, (1750).
 Observations sur notre instinct pour la musique, et sur son principe (1754).
 Code de Musique Pratique, ou Méthodes Pour apprendre la Musique (1760).
 Nouvelles Réflexions sur le Principe Sonore (1760).
 Origine des sciences (1760).
 
 Dans le cadre de la "querelle des bouffons" :
 Lettre à Monsieur d'Alembert, Sur ses opinions en Musique (1760).
 Lettre de Monsieur Rameau aux Philosophes (1762).



Extraits des Indes Galantes
par William Christie et les Arts Florissants





Les Indes Galantes : suite d'orchestre


Les Boréades : suite d'orchestre
par Harry Bicket et le Chicago Symphony Orchestra

Castor et Pollux
 




Les Paladins (extraits)
par William Christie et les Arts Florissants avec Topi Lehtipuu (tenor), Stéphanie d'Oustrac (mezzo-soprano),
Sandrine Piau (soprano), Laurent Naouri (bariton), René Schirrer (basse)






Extraits de Platée
Marc Minkowski et les musiciens du Louvre.





(Musique pour clavecin)Suivant =>





© 2012 JP Chorier : Introduction à la musique classique