Sommaire Autres fiches

Le hautbois

 

 Le hautbois est un instrument de la famille des bois, à anche double.

Le hautbois baroque

hautbois vers 1719 Vers 1719
(Musée tchèque de la musique-Prague)

Le hautbois baroque est équipé de 2 ou 3 clefs. (celles-ci  deviendront plus nombreuses par la suite).

C’est avec "L’amour malade" de Lully que le hautbois fait son apparition dans l’orchestre en 1657. Il prend de l’importance et devient un instrument soliste au début du 18ème siècle  avec, entre autres, des sonates et des concertos pour hautbois écrits par Albinoni, Vivaldi et Haendel.

 

Le hautbois d’amour est un hautbois plus grave et au son plus doux, caractérisé par son pavillon en forme de poire. Il était très apprécié par JS Bach qui l’utilisa dans ses cantates et oratorios.

 

Hautbois d'amour
Hautbois d’amour
début 17ème siècle

(Musée tchèque de la musique-Prague)

 

Le hautbois classique

Le hautbois évolue peu pendant la période classique. Il évoluera surtout dans la première moitié du 19ème siècle qui verra s’ajouter 6 à 9 clés aux 2 clés du hautbois baroque.

Hautbois de Joseph Fuchs.JPG

 

Ecoutez : le début du quatuor avec hautbois K370 de Mozart

 

Le hautbois Moderne

Au 19ème siècle, Guillaume Triébert et ses fils adaptent au hautbois le système Boehm, précédemment mis au point pour la flûte.

 

Le cor anglais

Le cor anglais n’est pas un cor mais appartient à la famille des hautbois. C’est un hautbois grave, accordé en fa, au pavillon en forme de poire.

Le 19e siècle voit son introduction dans l’orchestre symphonique. On le trouve entre autres chez Berlioz dans la « symphonie fantastique » et « Harold en Italie », dans le concerto pour piano n°1  de Chopin, dans l’ouverture de «Guillaume Tell» de Rossini.

CorAnglais.jpg

Le cor anglais a pris différentes formes : droit, courbé, en angle mais à la fin du 19e siècle, il devient définitivement droit, se confondant avec le hautbois moderne.

 


Extraits du répertoire


Mozart :quatuor pour hautbois et cordes K370 (1781)


Mozart : concerto en ut majeur K314

Pour en savoir plus :
Un article complet sur Wikipedia.



© 2019 JP Chorier : Introduction à la musique classique